Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Que reste-t-il de mai 68 ?
jules
posté Apr 28 2008, 02:50 PM
Message #1


Georgicus
***

Groupe : Super Admin
Messages : 52
Inscrit : 5-April 07
Lieu : Paris, France
Membre n° 22



Le quarantième anniversaire de mai 68 approchant, on ne compte déjà plus les articles, débats, ouvrages, documentaires, ..., consacrés à ces "événements". En témoigne 1968 - 2008... N'effacez pas nos traces ! de Dominique Grange, proposé dans la partie boutique du site.

L'année dernière, il a même été question d'en "liquider" l'héritage ! (tout le monde se souvient de la campagne présidentielle ? wink.gif )

Au-delà du débat "bien/pas bien", cette liste de slogans (trouvée sur Wikipedia) est intéressante. Tous n'ont pas la même portée aujourd'hui, il me semble.


* Il est interdit d'interdire.
o ce slogan mérite une place spéciale : « Il est interdit d'interdire » fut, au départ simple boutade autoréférentielle lancée par le fantaisiste Jean Yanne ; il fut par la suite repris au premier degré, ce dont le concerné se montrera surpris... et amusé. [réf. nécessaire]
* L'imagination prend le pouvoir !
* À bas la société spectaculaire marchande.
* Ne travaillez jamais.
* Je prends mes désirs pour des réalités car je crois en la réalité de mes désirs.
* Fin de l'université.
* Vivre sans temps mort et jouir sans entrave.
* L'ennui est contre-révolutionnaire.
* Pas de replâtrage, la structure est pourrie.
* Nous ne voulons pas d'un monde où la certitude de ne pas mourir de faim s'échange contre le risque de mourir d'ennui (cette phrase tirée de l'introduction du Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations de Raoul Vaneigem fut largement commentée par Thierry Maulnier, qui était membre de l'Académie française, et par le chroniqueur André Frossard, qui le deviendra).
* Ceux qui font les révolutions à moitié ne font que se creuser un tombeau.
* On ne revendiquera rien, on ne demandera rien. On prendra, on occupera.
* La base doit emmener la tête.
* Ne laissez pas les hauts parleurs parler pour vous
* Plébiscite : qu'on dise oui qu'on dise non, il fait de nous des cons.
* Depuis 1936, j'ai lutté pour les augmentations de salaire. Mon père avant moi a lutté pour les augmentations de salaire. Maintenant j'ai une télé, un frigo, un VW. Et cependant, j'ai vécu toujours la vie d'un con. Ne négociez pas avec les patrons. Abolissez-les.
* Le patron a besoin de toi, tu n'as pas besoin de lui.
* Travailleur : tu as 25 ans mais ton syndicat est de l'autre siècle.
* Veuillez laisser le Parti communiste aussi net en sortant que vous voudriez le trouver en y entrant.
* Soyez réalistes, demandez l'impossible.
* On achète ton bonheur. Vole-le.
* Sous les pavés, la plage (au moment de l'érection des barricades, on avait retrouvé sous le macadam l'ancien pavement de Paris, et sous les pavés - immédiatement utilisés de la façon que l'on devine - le lit de sable sur lequel ils étaient posés).
* Autrefois, nous n'avions que le pavot. Aujourd'hui, le pavé.
* L'âge d'or était l'âge où l'or ne régnait pas. Le veau d'or est toujours de boue.
* La barricade ferme la rue mais ouvre la voie.
* Il n'y aura plus désormais que deux catégories d'hommes : les veaux et les révolutionnaires. En cas de mariage, ça fera des réveaulutionnaires.
* Le réveil sonne : PREMIÈRE humiliation de la journée !
* Imagine
* Laissez la peur du rouge aux bêtes à cornes.
* Cours camarade, le vieux monde est derrière toi.
* Les murs ont la parole.
* Élections, piège à cons.
* (sur une bouteille de poison) Presse : ne pas avaler.
* ORTF : La police vous parle tous les soirs à 20 heures.
* Prenez vos désirs pour la réalité.
* Nous sommes tous des Juifs allemands.
* Le droit bourgeois est la vaseline des enculeurs du peuple.

En réponse aux propos du Général de Gaulle :

* La chienlit, c'est lui (avec l'ombre du Général de Gaulle en fond d'affiche)
* Sois jeune et tais toi (avec l'ombre du Général de Gaulle en fond d'affiche)

En réponse à la violente répression, des affiches sérigraphiées disent :

* Les CRS aussi sont des hommes : la preuve, ils violent les filles dans les commissariats.
* CRS = SS
* Il n'y a peut-être aucun rapport... Mais peut-être aucun.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
laotseu
posté May 1 2008, 05:16 PM
Message #2


Habilis
*

Groupe : Members / Membres
Messages : 4
Inscrit : 19-November 07
Membre n° 33



Que reste-t-il de mai 68 ? à mon avis, hélas, uniquement l'aspect folklorique. En mai 2008 l'argent est roi, et ceux qui n'en ont pas s'inscrivent à "qui veut gagner des millions" ou rèvent de "Star'ac". Quand aux émeutes, elles se sont déplacées vers les banlieues, et n'ont plus du tout les mêmes causes, ni les mêmes effets. Avec le recul, mai 68 ne fut pas une révolution, plutôt le mouvement d'émancipation d'une société privilégiée. Plus personne n'oserait proclamer aujourd'hui la plupart des slogans énumérés. Il faut dire aussi que d'autres sujets plus préoccupants sont venus assombrir le paysage: mondialisation, terrorisme, climat, génocides, pandémies, malnutrition, inégalités croissantes, épuisement des ressources naturelles, etc. Néanmoins, je dirai, comme il y a 40 ans, qu'il faut toujours imaginer un monde meilleur, et ne pas laisser les gens au pouvoir (politique ou médiatique) penser à votre place.

Ce message a été modifié par laotseu - May 1 2008, 05:18 PM.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jules
posté May 4 2008, 01:37 PM
Message #3


Georgicus
***

Groupe : Super Admin
Messages : 52
Inscrit : 5-April 07
Lieu : Paris, France
Membre n° 22



C'est un avis partagé par beaucoup, je crois, même si tout le monde n'est pas aussi pessimiste (réaliste ? question de point de vue...) !

Comme je n'y étais pas je ne donnerais pas d'avis, mais je me demande si l'essentiel n'est pas dans les conséquences concrètes et mesurables (voir par exemple les Conséquences de Mai 68 sur Wikipédia) : en particulier les accords de Grenelle, le départ du Général de Gaulle un an plus tard... Sur le plan "socio-culturel", il y a débat, c'est évident. Pour en revenir aux slogans, on entend quand même encore beaucoup celui-ci "À bas la société spectaculaire marchande." qui n'est pas totalement excessif wink.gif le problème ce sont les contre-propositions...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
laotseu
posté May 14 2008, 10:24 AM
Message #4


Habilis
*

Groupe : Members / Membres
Messages : 4
Inscrit : 19-November 07
Membre n° 33



Il y a eu en effet des avancées concrètes; les accords de Grenelle, certes. Mais depuis, les méfaits de la mondialisation ont frappé les plus faibles, les emplois peu qualifiés, peu protégés, voire même une partie des classes moyennes, en ouvrant une spirale infernale: baisse des revenus, recherche de prix bas, donc de produits importés, etc. Il reste le terme de "Grenelle" (...de l'environnement) dont on peut se demander s'il n'est pas réduit à un argument médiatique. Et puis au risque de paraitre terriblement "réac", je dirai qu'en libérant les valeurs de l'individualisme dans la société, c'est un peu la voie du déclin culturel que l'on a ouvert; je rejoins la thèse du "déclin de l'empire américain" qui s'est sans doute propagé aux sociétés occidentales. Je ne suis décidément pas optimiste, et au fond, j'espère me tromper ;-).

Ce message a été modifié par laotseu - May 14 2008, 10:28 AM.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Juste une Trace
posté May 15 2008, 11:06 PM
Message #5


Ergaster
**

Groupe : Editors / Rédacteurs
Messages : 12
Inscrit : 21-May 07
Membre n° 29



si tu vas dans le 20ème arrondissement de Paris, Dimanche 18 Mai, sur le parvis de la mairie, de 11h à 18h... tu pourras monter une barricade... de livres... un evénement LIBR'EST... avec Dominique Grange en concert à 16h.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



- Version bas débit Nous sommes le : 27th June 2017 - 01:02 PM